Groupement SRI Madagascar

Historique

C'est lors de la campagne rizicole de 1983-1984 que le Père Henri de Laulanié, (HDL) jésuite ingénieur agronome, a fait une découverte fondamentale concernant la physiologie du riz. Au centre de formation rurale d'Antsirabe dont il s'occupait, ses étudiants ; originaires de la campagne environnante ; ont fait semer du riz à repiquer un mois après le semis. Comme l'eau de la vallée dépendait de la pluie, il n'y eut pas de pluie le jour où les étudiants devaient repiquer. Le Père leur dit alors de détruire les plants qui vieillissaient et de recommencer à semer car seul le repiquage de jeunes plants de un mois était productif, disait-on. Les étudiants durent obéir et semèrent la quantité de paddy restante qu'il y avait. Ils semèrent sur pépinières sèches et arrosèrent chaque jour. La pluie arriva brusquement 15 jours après le semis et le Père a dit aux stagiaires de repiquer. Et comme les rizières étaient trop grandes pour la quantité de plants à repiquer, le Père a dit à ses jeunes de repiquer un à un et de le faire avec de grands écartements. Ces derniers obéirent sans grande conviction mais ont été surpris du paddy collecté au cours de la moisson.

Le Père venait ainsi de découvrir un système de riziculture permettant d'augmenter le rendement sans recours à des semences plus productives ou de fertilisations poussées. Sa découverte a été par la suite renforcée au cours de sa lecture d'une revue éditée en 1987 par le GRET sur un article intitulé « diagnostic des rendements rizicoles » mentionnant le modèle de tallage du riz de Katayama, un expert japonais qui avait travaillé vers 1960 comme laborantin à l'IRRI de Los Banos.